© Copyright Andy Migevant 2017 - tous droits réservés - T / +33 6 32 63 73 32  - E / andymigevant@gmail.com

    Mobilier Urbain

    12 décembre 2018 /

    La ville et ses enjeux, à travers le mobilier urbain

    Héritière de l’urbanisme Haussmann, l’histoire du mobilier urbain commence tout juste à témoigner d’un essor dans ses réflexions. Une réaction nécessaire pour pallier les limites d’une harmonie urbaine.
    Comment concevoir la ville d’aujourd’hui à travers son mobilier urbain et pour une meilleure harmonisation des espaces publics ? Une problématique dont l’objectif est de comprendre les tendances stratégiques touchant à l’espace urbain

    Le mobilier urbain dans le projet d’urbanisme

    Contraint à des réglementations (sécurité, esthétique, confort, durabilité), le mobilier urbain constitue une véritable partie intégrante du projet de conception d’une ville. Sans être pensé au préalable et au même niveau que ces prédécesseurs dans un projet, à savoir l’urbanisme puis l’architecture urbaine. Il ne peut participer à l’effort d’harmonisation exigé par la ville elle-même et au besoin de confort, de sérénité de sa population. Trop longtemps subordonné à l’architecture, le mobilier urbain n’a connu que peu d’occasions de déployer son autonomie au sein d’un projet d’urbanisme homogène. Et pourtant, elle est nécessaire. Son évolution se veut en effet rapide, en raison de sa dépendance forte au quotidien des usagers, en fonction des générations. La qualifier de micro architecture ne ferait que renforcer la césure entre ville, design urbain et habitants.

    Le mobilier urbain : excellente valeur-ajoutée de l’espace public

    C’est pourquoi son rôle majeur doit continuellement être questionné. Selon une mise en valeur des espaces publics et de leur attractivité forte aux yeux des usagers internes et externes. La prise de conscience de ces spécificités rend compte du potentiel de valeur-ajoutée que peut engendrer le mobilier urbain. Si cette dernière est plus quantifiable lorsque le mobilier urbain concerne les aménagements publicitaires. Celle-ci se peut aussi vérifiable quand touchant à des aspects de confort visuel, physique ou psychologique. Doté d’un caractère fonctionnel, le mobilier urbain finit en effet un projet en y gravant l’identité. Il est service, facilité, et décor du quotidien des citoyens. Il est la proximité concrète entre la ville et son usager.

    Le mobilier urbain : facteurs d’un espace intégrateur

    Le souci apporté au mobilier urbain d’une ville témoigne du degré intégrateur de celle-ci – l’usager démontre un fort enthousiasme à se sentir pris en compte dans la conception de son espace de vie. C’est pourquoi, il s’avère fondamental d’améliorer l’abordage du mobilier urbain en se centrant sur certains modèles existants. Ils deviennent vecteurs de liaisons sociales. En effet, il faut de plus en plus prévoir ce mobilier selon une position intermédiaire qui accueille l’espace semi-public dans l’espace public, l’individu dans la collectivité, l’intimité dans la convivialité. Le mobilier urbain sert aussi à reconsidérer le confort individuel et général par la forme et son décor. Il se doit également d’être responsable de mémoire, qu’elle soit fonctionnelle (objet identifiable) ou identitaire (caractères propres à un espace urbain).

    Innover pour la qualité de vie, offrir de nouvelles approches plus inclusives et adaptées à un monde impatiemment mouvant, tels sont les préoccupations des designers d’un nouveau mobilier urbain.

    Catégories